Piétin

Biosécurité

Le respect des mesures de biosécurité est déterminant lors de la lutte contre le piétin. Durant un assainissement, le traitement peut être prolongé inutilement par une réintroduction constante de l’agent infectieux. Puis, une fois l’assainissement réussi, il faut alors prendre les mesures nécessaires pour garder la bactérie du piétin éloignée de son troupeau.

Parages et contrôles des onglons

Un parage régulier des onglons, une à deux fois par année, permet de maintenir une bonne santé des onglons. Il est alors important de faire attention à ce que les outils utilisés soient propres et désinfectés et que les déchets de corne soient correctement éliminés avec les déchets ménagers.

De fréquents contrôles des onglons sont aussi importants. Les onglons seront alors simplement contrôlés pour vérifier la présence de piétin ou non, mais aucun parage ne sera réalisé. Lors de parages trop fréquents, le risque de créer des dommages aux onglons augmente, constituant alors un facteur de risque pour le piétin.

Achats et échanges d’animaux

Les achats et échanges d’animaux représentent un risque pour l’introduction de la bactérie du piétin. Les animaux achetés, mais aussi des béliers empruntés, doivent être détenus pendant 4 semaines en quarantaine, séparés du troupeau. Durant cette période, les animaux seront baignés une à deux fois par semaine et ne seront réintégrés au troupeau qu’après un résultat d’analyse de laboratoire négatif. Afin de réduire la quarantaine, un écouvillon peut aussi être pris avant le premier pédiluve.

Un contact visuel avec des congénères doit être assuré pour les animaux détenus séparément en quarantaine.

Visiteurs

Des visiteurs (vétérinaires, collègues éleveurs, …) peuvent introduire la bactérie du piétin dans une exploitation via leurs bottes. Afin de l’éviter, des surchaussures jetables et/ou un bac désinfectant peuvent être mis en place. Le bac de désinfectant (par ex. avec du VIRKON S) doit être régulièrement changé, selon les indications du fabriquant.

Même si les bottes sont désinfectées ou que des surchaussures sont portées, elles doivent être au préalable bien lavées à l’eau.

Contacts avec d’autres moutons

Dès qu’il y a eu contact avec un autre troupeau, dans lequel du piétin pourrait être présent, tous les animaux doivent être passés dans un pédiluve désinfectant.
Parmi de tels contacts, il peut y avoir par exemple :

  • Exposition
  • Estivage
  • Utilisation des mêmes passages ou pâtures
  • Utilisation commune d’un bain pour la gale
  • Etc…

Mesures d’hygiène

Anänger mit Verladerampe, welcher mit einem Besen gereinigt wurde. Vereinzelt Schmutz zu erkennen

Dans le cadre de la biosécurité, les mesures d’hygiène constituent un point central. Cela commence par le nettoyage et la désinfection des outils utilisés pour le parage des onglons. Mais des véhicules de transport ou des remorques utilisés en commun ou empruntés doivent aussi être nettoyés et désinfectés avant et après chaque utilisation. La rampe de chargement ne doit alors pas être oubliée.

L’espace d’attente installé avant le pédiluve peut également être désinfectés après le parage ou contrôle des onglons, afin de tuer les bactéries présentes.

Les points importants concernant la biosécurité sont résumés sur la fiche directive du Service Consultatif et Sanitaire pour Petits Ruminants (SSPR).