Piétin

Produits désinfectants

Les trois produits les plus fréquemment utilisés en Suisse pour les pédiluves sont le formol, le sulfate de zinc et le sulfate de cuivre. Aucun des trois n’est homologué en tant que biocide ou comme thérapie chez le mouton.
En outre, ces produits présentent plusieurs désavantages. C’est pourquoi une étude actuelle vise à tester l’efficacité d’un produit alternatif. Celui-ci ne contient pas de métaux lourds, est donc biodégradable et peut être éliminé sans problème sur le tas de fumier ou dans la fosse à purin. Vous trouverez de plus amples informations ici.

Sulfate de zinc

Dans une étude scientifique, il a pu être démontré que le piétin pouvait être éradiqué dans une exploitation à l’aide de bains hebdomadaires avec du sulfate de zinc. En moyenne 8 à 10 pédiluves ont été alors nécessaires.
Le sulfate de zinc présente l’avantage suivant : la solution désinfectante peut être réutilisée durant tout l’assainissement et il suffit de rajouter la quantité perdue après chaque bain. Il s’agit cependant d’un métal lourd et le contenu du pédiluve doit être éliminé en tant que déchet dangereux à la fin de l’assainissement.

Sulfate de cuivre

Comme le zinc, le sulfate de cuivre fait partie des métaux lourds et ne peut pas être simplement éliminé sur le tas de fumier ou dans la fosse à purin.
De plus, contrairement aux bovins, les moutons sont beaucoup plus sujets aux intoxications par le cuivre. S’ils avalent trop de cuivre, il peut y avoir des signes d’intoxication et les animaux peuvent en mourir. Comme d’autres produits désinfectants peuvent aussi être toxiques lors d’ingestion excessive, les moutons doivent avoir pu boire avant le bain d’onglons

Formol

Contrairement aux métaux lourds, le formol peut être éliminé sans problème sur le tas de fumier. Il sera désagrégé en substances non toxiques pour l’environnement. Comme il s’agit d’une substance volatile, le produit ne peut pas être employé durant toute la durée de l’assainissement. Il est conseillé de faire un remplacement du produit au plus tard après deux pédiluves. Le formol se prête donc surtout pour les pédiluves préventifs, par exemple après une visite d’exposition.
Le formol présente encore d’autres désavantages : il est très douloureux pour les animaux présentant des lésions dues au piétin et la corne de l’onglon se durcit fortement après le pédiluve, rendant ainsi le parage d’onglon plus difficile. Dernier point non négligeable : le formol est un produit cancérigène pour l’homme. Il irrite les muqueuses de l’utilisateur et ne doit donc être utilisé qu’à l’air libre ou dans des espaces bien aérés.

Vous trouverez un résumé clair des produits utilisés et des concentrations conseillées dans la Fiche N°6 du SSPR sous le lien suivant.